Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le Plan de relance "pour préparer l'agriculture de demain" annoncé début septembre

Le Plan de relance "pour préparer l'agriculture de demain" annoncé début septembre

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le plan de relance de l’économie annoncé par le gouvernement pour la partie agricole atteint 1,2 milliard d’euros sur 21 mesures est ainsi dédié à l’accompagnement à la transition agricole, alimentaire et forestière. Peu d’éléments sont connus sur la mise en œuvre de ce plan hors le crédit d’impôt adopté par amendement vendredi 13 novembre.

Un objectif de mise en place opérationnelle à compter du 1er janvier 2021 est annoncé.

 

 

 

Trois axes prioritaires composent ce plan de relance :

  • Reconquête de la souveraineté alimentaire de la France
    • Le plan protéines végétales
    • Campagne de promotion des métiers et aux formations de l'agriculture et des industries agro-alimentaires
    • Plan de modernisation des abattoirs et des élevages (bien-être animal, biosécurité, ...)
  • Accélération de la transition agro-écologique au service d’une alimentation saine, durable et locale pour tous les Français
    • Transition agro écologique
      • Conversion vers le bio et certification Haute Valeur Environnementale (HVE)
        Par un amendement porté par différents députés de la majorité et adopté en séance vendredi 13 novembre : un crédit d'impôt pour les nouvelles exploitations certifiées en 2021 ou 2022 mais aussi pour celles pour lesquelles leur certification est toujours valide au 31/12/2021 (donc reconnaissant l'engagement des exploitations déjà certifiées)
        Crédit d'impôt d'un montant de 2 500 € (les modalités de déclaration seront connues ultérieurement une fois la loi de finance votée). Crédit d'impôt cumulable avec le crédit d'impôt bio pour les exploitations possédant une double certification => Dans la limite de 5 000 € de crédit d'impôt.
      • Un bon « bilan carbone » pour les jeunes agriculteurs pour faciliter leur installation ;
      • Prime à la conversion des agroéquipements (aide à la réduction usages des produits phytosanitaires) ;
      • Un programme « plantons des haies ! »
    • Alimentation saine, durable et locale pour tous
      • Un plan de soutien aux cantines scolaires des petites communes
      • Projets alimentaires territoriaux (PAT)
      • Opération « 1 000 restaurants durables »
      • Initiative « Jardins partagés » accélérer leur développement
      • Opération « Paniers fraîcheurs »
  • Adapter l’agriculture et la forêt françaises au changement climatique
    • Face aux sécheresses : investissements notamment dans la gestion de la ressource, la diversification des cultures, semences plus résistantes, ...
    • Investissements de protection face aux aléas climatiques (grêle ou gel)
    • Grand plan de reboisement des forêts françaises


Bien que les modalités ne soient pas encore complètement fixées, les projets devront rapidement être déposés car la volonté du gouvernement est d'engager un maximum de montants le plus rapidement possible soit en 2021 sachant que l’enveloppe est attribuée au fil du temps jusqu’à la consommation du montant global.

Il est important pour les Chambres d’agriculture de solliciter l'ensemble des agriculteurs pour qu'ils remontent tous les projets (ou intentions) d'investissements matériels et/ou immatériels pour 2021 (voire 2022).
Les Chambres d’agriculture pourront assurer également le suivi de ces projets.